Top Social

Image Slider

#Mon Blabla : Partir en voyage solo?

vendredi 29 décembre 2017



A la fin de cet été je suis partie seule quelques jours à Venise. Quand je le disais aux personnes de mon entourage, il y avait deux types de réaction: soit "Hein?? Mais pourquoi tu pars toute seule? Personne pouvait venir avec toi?" ou bien "Oh génial! J'ai toujours voulu partir seul quelque part moi aussi". Quatre jours c'est pourtant une toute petite période, mais certains de mes proches ont été très étonnés de mon départ en solo. J'ai pensé que partager les points positifs de partir en voyage en solitaire pourrait peut-être en décider parmi vous.

Avant tout, en partant seul il faut savoir si ce mode de voyage vous convient. Si vous ne supportez pas la solitude, cela risque d'être compliqué. Et si vous la supportez moyennement, ne visez pas trop grand et partez sur une petite durée. Personnellement, je suis plutôt du genre solitaire mais je ne sais pas si j'apprécierais de partir 6 mois complètement seule à l'autre bout du monde sans but ou travail. Et j'aime garder contact avec mes proches par Whatsapp et leur envoyer des nouvelles.

1) Apprendre à se débrouiller seul(e): 

Cela veut dire s'organiser seul pour le départ, l'avion puis sur place dans un lieu étranger. Partir en Erasmus peut-être une belle première expérience, car personne n'est là pour vous tenir la main lors des inscriptions à la fac, ou de la recherche d'un appartement! Vous devez vous forcer à aller vers les autres, à prendre la parole dans une langue étrangère, à poser des questions, bref dépasser vos limites.

2) Faire des rencontres

Le problème quand on part en famille ou avec un groupe d'amis, c'est que la plupart du temps on ne rencontre personne d'autre. Et encore moins souvent les habitants du pays dans lequel on est puisqu'on a toujours tendance à se retrouver entre nationalités où que ce soit dans le monde. Lorsqu'on est tout seul, on finit forcément par aller vers les autres. Ou ce sont les autres qui viennent vers vous. De mon côté, j'ai fait de très belles rencontres dans les pays où je suis allée seule un certain temps, sans connaître personne sur place, en Autriche et en Suède. Cela se fait en allant vivre chez l'habitant, en ayant un travail ou un stage, en rencontrant un correspondant ou même en demandant son chemin dans la rue ou à l'université (true story)!

3) Penser à soi

Partir seul c'est aussi prendre du temps pour soi et du temps pour réfléchir. C'est un voyage qu'on fait uniquement pour soi et durant lequel on peut être parfaitement égoïste sans culpabiliser (vous avez le droit de ramener des cadeaux à votre famille ou d'envoyer des cartes postales quand même ;) ). Vous avez envie de dormir un peu le matin? Ok. Vous avez envie d'aller dans tel musée et pas celui-ci? Ok. Vous avez envie de manger tel plat ce midi? Toujours ok. Zé-ro prise de tête. Vous pouvez même vous poser quelque part, et regarder le paysage tout en pensant, sans que personne ne vous presse ou ne vous interrompe dans vos réflexions.  J'ai aimé partir quelques jours seule avant la rentrée, cela m'a permis de réfléchir à ce que j'envisageais pour cette rentrée, d'un point de vue professionnel mais aussi personnel.

4) Gagner de la confiance en soi

Il n'y a aucune raison que votre voyage en solo se passe mal. Si vous sentez la déprime venir, passez un coup de fil à quelqu'un et cela repart! Mais en partant à l'étranger seul(e), vous aurez forcément ce petit sentiment de fierté au fond du coeur d'avoir achevé quelque chose tout seul.






#Culture & Chill : Mes favoris de la semaine

dimanche 12 novembre 2017



Cela fait quelques temps que je n'avais pas fait de favoris donc j'ai un peu de retard à rattraper! Voici donc mes favoris de cette dernière semaine (et même un peu plus).


Musique : 

Le dernier album d'Orelsan
C'est simple, je l'écoute en boucle depuis sa sortie. Il est différent des précédents mais je suis subjuguée par les mélodies et les paroles de certaines chansons. En plus j'adore ce mec.

Le dernier album de Sam Smith 
J'aime beaucoup sa voix et les paroles de ses chansons. Je trouve qu'il a une grande sensibilité. Certaines chansons de son dernier album passent en boucle dans ma playlist aussi (surtout Say it first, HIM, Burning et Scars). 

Le dernier single de Loreena McKennitt Breaking the sword. Fan depuis que je suis petite, je continue d'admirer sa voix et ses mélodies.


Netflix

La mini série Alias Grace
Je me suis enfin lancée dedans alors que ça fait quelques semaines que cette série est dans ma liste Netflix. Elle m'avait l'air vraiment sombre et pas franchement funky. Pour le coup, mon pressentiment était le bon, il s'agit bel et bien d'une série dramatique. Un genre de Malheurs de Sophie pour adultes avec une dimension plus psychologique. Mais pourtant, j'adore, la série est absolument passionnante. Les costumes et décors sont divins et les acteurs parfaits. L'atrice principale qui joue Grace est surprenante. Une vraie belle découverte et j'ai hâte de voir les derniers épisodes que je me réserve pour cette semaine!

La saison 3 de Outlander
Un vrai bonheur de suivre la suite des aventures de Claire et Jamie. Les décors sont toujours aussi sublimes, et j'ai adoré la période à Boston avec Brianna et Roger! 

Mais aussi deux autres séries qui ne sont pas sur Netflix :
La saison 2 de Victoria
Je l'ai dévorée, et je n'attends plus que l'épisode de Noël. J'ai trouvé cette deuxième saison bien meilleure que la précédente. 
La saison 2 de This is us est aussi belle et émouvante que la première. 


Lectures

Mes lectures du moment oscillent entre biographies de personnages historiques (Désirée Clary par Anne Marie Selinko notamment, je me suis lancée dans la VO, j'en ai pour un bon moment!) et les romans cosy aussi appelés "feel good novels". Les deux romans de Lori Spelman font définitivement partie de cette catégorie de romans. Je viens de terminer Un doux pardon.  En plus ça se passe aux Etats-Unis en hiver dans la région de Chicago, le rêve pour moi. J'ai aussi commencé le roman biographique sur les extravagantes soeurs Mitford par  Annick Le Floc'hmoan qui retrace l'histoire de ces soeurs anglaises issues de l'aristocratie et qui ont eu des destins très différents.  


Sorties

Une expo Rubens, Portraits Princiers
Si vous aimez les portraits et l'histoire des cours européennes, vous allez être gâtés. Cette exposition, avec une scénographie très soignée (comme toujours au Palais du Luxembourg) est un bonheur pour les yeux. Les portraits sont exposés par périodes de la vie de Rubens, lorsqu'il était à la cour de Hollande, d'Espagne ou de France. Je crois même que j'y retournerais!

Et sinon, en décembre j'ai prévu d'aller avec des amis au Fabuleux Noël du château de Maintenon! J'ai vraiment trop hâte. Je garde un excellent souvenir de la visite de Noël du château de Chatsworth qui est un petit paradis sur Terre. 



Côté beauté

Coup de coeur pour le rouge à lèvre Le Rouge de Givenchy qui m'a été offert par la marque via Octoly. Crémeux comme un baume mais avec une teinte divine. Et le packaging est tellement canon que j'ai trop peur de l'abîmer! 



Et vous? Quels sont vos favoris en matière de musique ou de séries ces derniers temps?






#Look Tweed et bottines noires

lundi 6 novembre 2017



Le blog reprend son activité normale, (mon déménagement m'ayant pris beaucoup de temps), je vais pouvoir de nouveau poster régulièrement. Un petit look d'automne avec un blazer Monki aux motifs british et à la coupe un peu garçonne. Je cherchais ce motif partout pour un blazer de mi-saison mais je déteste les coupes trop cintrés et classiques. Une fois de plus j'ai trouvé mon bonheur chez Monki. 

La robe salopette (Monki aussi) passe aussi bien en été avec un t-shirt qu'en hiver avec un pull (Zara). Le sac Premier Flirt de Lancel m'a été offert par ma maman et il n'y a pas à dire, il passe avec toutes mes tenues et je me sens beaucoup plus chic quand je le porte! Ma montre Bel2c m'a été offerte par la marque qui vous propose -20% avec le code LAPALATINE d'ailleurs. Je la porte tous les jours, j'adore le mélange du doré et de l'argent sur le cadran.

Et coup de coeur pour mes bottines à grosses boucles qui viennent de l'eshop Cendriyon et sont de la marque La bottine souriante. Le site m'a proposé de choisir une paire de chaussures et j'ai flashé sur celles-ci. On voit partout en ce moment des bottines noires à lacet ou des godillots épais. Elles cassent le côté classique de la tenue et du sac. Je les vois bien aussi avec un jean noir pour un style plus rock. 












Blazer Monki ( similar here or here)
Dress Monki here
Bracelet Vivienne Westwood
Ring Tamtam Dans la Ville
Watch Bel2C (20% off with the code LAPALATINE)
Bag Lancel
Shoes Cendriyon here



#Mon Blabla : 1 an à Paris

samedi 16 septembre 2017

"When life gives you lemons, make lemonade."



Déjà étant petite, je savais que je voulais venir vivre à Paris. J'avais beau ne pas y être allée beaucoup, j'avais des souvenirs du Louvre avec mes parents, de promenades aux Tuileries des après-midi d'automne. Mes études m'ont détournée de mon objectif de venir dès mes 18 ans, j'ai fait quelques détours par l'Allemagne, l'Autriche et Tours. Cela m'a pris quelques années de plus, mais j'y suis finalement arrivée et j'ai posé mes valises ici. Mon idée était d'y trouver un travail, et d'y faire une année de master en attendant de le trouver. Je suis certaine que je ne suis pas la seule à avoir rêvé toute ma vie de venir à Paris. L'année dernière, j'avais fait un article concernant mes trois premiers mois à Paris et mon impression de la ville. Aujourd'hui cela fait un an que j'y habite. J'ai relu mon article et il faut dire que certaines choses n'ont pas changé. J'y ai réfléchi tout à l'heure et j'ai eu envie de le mettre par écrit. Je le relirai l'année prochaine avec le sourire.

Je me rappelle que lors des premières semaines dans mon nouvel appartement, j'y étais très mal à l'aise malgré tous les changements que l'on y avait apporté. La nouvelle peinture et les jolis meubles ne suffisaient pas à masquer cette impression de bruit constant et ce sentiment d'avoir été jetée dans la fosse aux lions. Petit à petit ce malaise passe et l'on se fait à cette nouvelle vie qui bouge, sans cesse. Je me souviens aussi que durant les premiers mois à Paris, j'étais tout le temps fatiguée et très souvent malade. Il faut savoir que je viens vraiment d'une "petite" ville dont on a vite fait le tour et où tout le monde, ou presque, se connaît. Je me rappelle qu'un de mes profs de prépa avait prévenus ceux qui parlaient de poursuivre leurs études à Paris: "Uiui vous allez être contents deux semaines puis au bout de deux mois vous n'en pourrez plus du métro et de payer votre loyer aussi cher. Vous allez tous revenir déçus". J'ai quand même pris le risque d'être déçue. 



L'année passée a été riche en rencontres et en expériences. Je suis en train d'achever mon master, qui ne m'a pas forcément plu mais qui m'a permis de trouver un stage, et de ce stage, un job. Un vrai travail dans un milieu dont je ne connaissais rien mais qui m'attirait depuis longtemps, le marché de l'art! J'ai rencontré un tas de personnes fabuleuses, à la fac, au travail, aux différents événements auxquels j'ai participé.  J'ai retrouvé des ami(e)s que j'avais perdu de vue depuis bien longtemps, et retissé des liens qui s'étaient effacés avec les années. Je me suis fait de nouveaux amis le plus jeune ayant 6 mois à notre rencontre grâce à mon job de babysittor et qui m'a permis de rencontrer des gens merveilleux. Mon nouveau travail me donne beaucoup de stress car j'y suis encore nouvelle mais j'apprends énormément et j'ai aussi des collègues adorables. Tout le monde ne peut pas se vanter d'avoir des fous rires mémorables au bureau, n'est-ce-pas? 

Alors oui, mes voisins sont toujours aussi bruyants, oui la pollution pique toujours les yeux (pas tous les jours), oui j'ai tendance à être plus facilement malade ici et oui le métro c'est parfois usant (surtout quand on fait 1m60 ou moins). Oui j'habite dans une boîte à chaussure et mon loyer me coûte un bras. Oui quand je passe quinze jours tranquille chez mes parents à la campagne et que je reviens j'ai le sentiment de me faire agresser par tant de bruit et de monde. Il faut un jour pour revenir à la normale. Heureusement il ne m'est pas encore arrivé de catastrophe, comme le coup de devoir appeler le serrurier d'urgence ou de me faire voler quelque chose dans le métro, ou pire, comme cela a pu arriver à des amies... C'est vrai qu'à Paris il faut faire particulièrement attention à soi, surtout quand on est une fille. 

Cela n'empêche pas que j'adore ma nouvelle vie. J'adore courir partout, sortir du travail et filer rejoindre un ami à une expo, retrouver les gonzs sur les quais de Seine, aller boire un verre avec des copines et rentrer par le dernier métro. Le dimanche matin, je fais ma parisienne et je vais bruncher au Season puis je me balade sur l'île de la Cité un livre dans les mains. J'ai l'impression de vivre ma vie à 1000 à l'heure et j'adore ça, c'est simple je ne me vois pas vivre ailleurs qu'ici. La plupart des gens avec qui je parle de cela me disent "Oulala je finis mes études et après je me tire!" ou bien "Je sais pas comment tu fais, ça bouge trop, ça pue et les gens sont pas aimables".  

Au contraire, je trouve que les gens sont super sympa ici! Il suffit d'avoir vous même le sourire et normalement ya pas de problème! Cela dépend de la façon dont vous voyez les choses. Forcément il y a des jours sans et où vous pouvez vous permettre de faire la gueule parce que vous êtes Français (c'est une sorte de droit inné). J'ai gagné beaucoup plus de confiance en moi depuis que je suis ici, j'ai changé de style et je m'affirme plus qu'avant, moi qui suis très timide. Je détestais parler au téléphone il y a deux ans mais aujourd'hui je me retrouve à faire monter les enchères en ligne avec des clients pendant les ventes publiques! Un comble pour une timide. Même si visiblement, je le suis encore trop pour oser dire à ce garçon qu'il me plaît. Certaines choses ne changent jamais, pas vrai? Quoiqu'il en soit, si vous ressentez le besoin de changer d'air et de faire des découvertes, n'ayez pas peur de suivre vos envies et de vous lancer. Inscrivez vous à des clubs, à des événements, à des sorties culturelles, même si vous ne connaissez personne! L'important est de se lancer et de profiter.

Alors je me demande où je serai le 16 septembre 2018, mais j'espère que je serai toujours à Paris. Je ne dirais pas non à un appartement plus grand!

Dress: Monki
Shoes: Vagabond
Bag: Vintage
Necklace : Asos

Photos: ChezCharlotte