Top Social

Image Slider

Blabla : s'installer à Paris

vendredi 25 novembre 2016
Après presque trois mois à Paris, je peux vous écrire un petit article sur "la vie parisienne quand on débarque de sa campagne" (accessoirement avec ses gros sabots). Loin de là l'idée de faire ma p'tite parisienne, au contraire, j'écris plutôt ceci pour les jeunes qui, comme moi depuis quelques années, ne pensent qu'à venir s'installer à Paris et leur donner un avis objectif car je ne suis ici que depuis peu de temps (je n'ai pas été encore contaminée par le maaaal). Pour vous éviter la lecture fastidieuse d'un long article de blabla j'ai fait une liste des points positifs et des points plus négatifs:

Les + :

- L'accès à la culture quand on veut où on veut: être étudiant à Paris et y faire d'histoire ou des études de patrimoine c'est vraiment le top, la plupart des musées sont gratuits, il y a une richesse folle d'expositions temporaires et des gens qui viennent des quatre coins du monde. 

- Le cadre est superbe (perso j'ai cours dans le Marais et à St Michel donc voilà ça calme direct).




- Les gens sont sympa : il paraît que les Français et particulièrement les Parisiens sont désagréables mais jusqu'ici les parisiens et parisiennes que j'ai rencontré étaient adorables! Que ce soit des gens dans le métro, dans les magasins ou à la fac, je n'ai vu (jusque là hein) que des sourires et de la politesse. A vrai dire je trouve que les gens sont mille fois plus sympa ici que dans la ville allemande où j'ai étudié 1 an. 

- Il y a toujours des choses à faire: les magasins ne sont quasiment jamais fermés, même pour les jours fériés les magasins de ma rue (qui est très commerçante) ouverts. Les magasins et musées ferment plus tard qu'ailleurs. Résultat on ne s'y ennuie jamais.

- C'est une super ville pour faire des rencontres car il s'y passe toujours des trucs, surtout entre étudiants.

-  On y trouve tous les magasins possibles.

- Il est facile d'y trouver un emploi étudiant (babysitting, vendeuse en magasin, entrées de théâtre, etc.).

- Le métro: plus besoin d'attendre son bus pendant 20 minutes!! Les métro passent maximum toutes les 5 minutes et c'est vraiment très cool. On peut aussi aller où on veut quand on veut, le pass Naviguo permet d'aller plus loin que Paris comme Versailles par exemple.



Les - :

- Le coût du loyer : si on est habitués à payer un loyer "de province" (et encore les grandes villes comme Lyon et Bordeaux doivent coûter très cher aussi?) ça fait franchement mal aux dents de voir 600, 700€ voir plus dans un cagibi sous les toits et sans ascenseur (ce qui n'est pas mon cas mais j'ai eu de la chance). Les propriétaires se fichent de l'état de l'appartement et ne font aucun effort car si on veut partir, l'appart sera reloué dès le lendemain. J'ai des copines qui ont eu de gros soucis avec leurs appart' et on du faire de gros travaux pour que cela soit salubre. Si vous faites vos courses dans un supermarché (perso c'est Monop' 4 ever), la vie ne coûte pas plus cher qu'ailleurs. Après si vous mangez au Starbucks rue de Rivoli tous les jours vous serez vite fauchés c'est sûr héhé. 

- Le pass Navigo qui nous permet de crapahuter (partout en bus, métro, etc.) dans Paris coûte aussi un peu une blinde (37€ pour les étudiants).



- Pour aller d'un point A à un point B il faut parfois galérer dans le métro (le pire c'est les heures de pointes). Si vous avez la possibilité de choisir, choisissez votre appartement en fonction de votre lieu de cours ou de travail, car c'est le truc qui peut vous faire mal commencer la journée. 

- Le choc microbien: quand on arrive sur Paris il faut se préparer à la pollution et à la saleté, notre pire ennemi devient le métro et notre meilleur ami le gel antibactérien. Après six mois dans la campagne sarthoise à rédiger mon mémoire, le choc fut rude. J'étais vraiment HYPER fatiguée par la capitale durant les premières semaines, les longs trajets de métro, le monde, la course entre les cours et le petit job, j'étais KO. Je crois que ça le fait aussi pour tout le monde qui arrive à Paris, il faut quelques semaines pour s'habituer.

- Dans la continuité de la pollution, je pourrais parler des conséquences sur le corps outre la fatigue et la fragilisation de nos petits globules. La pollution attaque quand même sévèrement nos cheveux et la peau, il faut se laver les cheveux quand même beaucoup plus souvent que quand on habite à la campagne et il ne faut surtout pas négliger sa peau et bien la nettoyer. Concernant notre chevelure je vous conseille ce shampoing de Franck Provost qui nettoie en profondeur les cheveux et purifie le cuir chevelu en retirant toute la pollution qui attaque nos cheveux chaque jour. 

- J'ai pris l'habitude de coller mon sac contre moi dans le métro et de vérifier presque à chaque fois en sortant si mon PC, iPhone ou portefeuille sont toujours là (un peu stressée la meuf).

 - Les gens sont toujours super pressés, le stéréotype est assez vrai pour le coup! Ils sont prêts à se taper le sprint de leur vie pour chopper le métro alors que le suivant est dans 2 ou 3 minutes. Ceux qui sont fraîchement arrivés à Paris sont quand même moins stressés! 

Sinon à part tout ça j'adore Paris et c'est la meilleure ville dans laquelle j'ai jamais vécu! Moi qui n'aime que les grandes villes, quand ça bouge et le bruit de la rue, je suis ravie. On verra si je ne change pas d'avis avec le temps, peut-être qu'il va finir par m'arriver une crasse dans les prochains mois mais je touche du bois!







#INSPO : 20 manteaux en fausse fourrure.

mardi 22 novembre 2016
Un des incontournables de cet hiver est visiblement le manteau en fausse fourrure. Long ou court, simplement marron ou gris ou avec des motifs ou des couleurs plus vives, il y en a pour tous les goûts. Je vous ai fait une petite liste de 20 manteaux en fausse fourrure, aux looks très différents tout en restant avec des prix raisonnables.

Choisir de la fausse fourrure semble tellement évident en 2016 que ce n'est pas la peine de s'étendre dessus, d'autant plus que les technologies aujourd'hui font une fourrure aussi douce et réaliste qu'une vraie fourrure. Ainsi on ne participe pas au massacre de petits animaux. Si vous cliquez ici, vous pourrez trouver sur le site de Mode sans fourrure, la liste verte des marques qui ne vendent PAS de vraie fourrure. Donc si vous avez un doute vous pouvez aller vérifier ici que la marque respecte bien les droits des animaux. Asos par exemple est dans cette liste. De mon côté j'ai un gros faible pour le n°2, n°6 et n°17! et vous??





 



















 ten | eleven | twelve



#Revue de mes rouges à lèvres mats : Nyx et Maybelline.

jeudi 17 novembre 2016



La catégorie "Beauté" revient finalement pour vous parler de rouges à lèvres mats, notamment ceux de la marque Nyx et un autre Gemey Maybelline. Cet été j'étais vraiment tentée par l'acquisition d'un RaL de Kylie Jenner puis j'ai vu les prix et surtout j'ai appris qu'ils faisaient la dose de tests sur les animaux!!! (Et Gemey Maybelline aussi je crois?) Donc là c'était no way, je m'étais acheté le Gemey Maybelline avant de savoir cela, mais pour les autres teintes je me suis penchée vers la marque Nyx. 
La marque Nyx n'est pas facile à trouver en France, je sais qu'il y a une boutique à République et une autre à la Défense sur Paris, une à Toulouse il me semble et en Belgique. J'ai donc profité de mes vacances à New York en août pour en acheter quelques uns. J'ai donc pris trois crèmes à lèvres "Soft matte lip cream" (voir noms de teintes ci-dessous), et deux crayons à lèvres SPL817 (le rouge flamboyant) et  SPL840 (un rose baby). Quand au Maybelline il s'agit d'un Vivid Matte Liquid n°10 Nude flash. Il faut compter environ 7€ le RaL.

Crédit photo @lapalatine


Mon avis
Les + : Une utilisation en pinceau que j'aime beaucoup, cela change d'un tube habituel. Cela permet une plus grande précision si vous êtes pressée, la formule liquide du RaL est aussi très agréable à appliquer, pas de pâté possible! Attendez quelques secondes et vos lèvres prennent un aspect mat sans pour autant être asséchées.  Les teintes sont très jolies et il y a beaucoup de choix pour tous vos désirs! La texture est très légère chez les Nyx et beaucoup plus pâteuse/crémeuse chez le Maybelline, j'aime bien les deux! Niveau tenue je dirais que c'est un +, il tient vraiment bien même après le repas, je n'ai qu'une toute petite retouche à faire!

Les - : En revanche, j'ai commencé à les utiliser début septembre et je crois que les Nyx sont déjà bien attaqués, le Abu Dhabi est presque vide et j'ai du mal à en avoir suffisamment pour obtenir l'effet voulu. Par contre, le Maybelline que je met très souvent est encore plein contrairement à ses camarades de Nyx!


Crédit photo @lapalatine


Autre défaut, je ne les trouve pas suffisamment couvrants, pour les teintes foncées (Monte Carlo et Copenhagen) je me vois obligée de colorier mes lèvres au préalable (au crayon à lèvre). On est d'accord que l'effet mat n'est joli que s'il est parfaitement opaque et régulier? Et bien, si vous ne mettez pas de crayon à lèvre en dessous vous n'aurez pas l'effet escompté! Le packaging montre une couleur très foncée (notamment pour le Copenhagen, voir ci-dessous), il est difficile d'imaginer qu'il est en réalité beaucoup plus clair (voir le swatch) quand on s'attend à une encre presque noire! Si vous voulez un RaL vraiment dark passez votre chemin, et je vous recommande pour le même prix le Kiko Gossamer Emotion n°729.


Crédit photo @lapalatine


Vous avez testé les RaL mats de chez Nyx? Je suis aussi intéressée par les Lingerie mais j'ai un petit peu peur d'être déçue, si vous les connaissez n'hésitez pas à m'en parler!


Love, xxx

https://www.instagram.com/lapalatine
beauty lip cream matte

#Avis critique sur : 5 expo parisiennes

mardi 15 novembre 2016


Etant fraichement arrivée à Paris, je peux enfin accéder à la culture effervescente qu'on y trouve et voir autant d'expositions que mon emploi du temps me le permet. Qu'est-ce que cela pouvait m'embêter de ne pas vivre en France ou à Paris pour voir certaines expo, c'est comme ça que j'ai raté Le Roi est mort! à Versailles en début d'année. Bref, voici ce que j'ai vu ces dernières semaines! Si vous avez des choses à me conseiller n'hésitez pas à m'en parler!! 

1- Carte blanche à Tino Sehgal, Palais de Tokyo ( 12 octobre- 18 décembre 2016)
Commissaire : Rebecca Lamarche-Vadel
Producteurs artistiques : Asad Raza et Julia Simpson
Chargées de production : Géraldine Caizergues et Manon Lefort-Meekel

Hummm, sûrement l'expérience la plus étrange que j'ai vécue dans un musée! Et les trois copines avec lesquelles j'étais diront certainement pareil. Il est difficile de vous décrire "l'exposition" sans pour autant vous spoiler et par là vous gâcher un peu la surprise. Car c'est une surprise! Il faut savoir que pour cette "exposition", ou plutôt cette performance artistique il n'y a rien à voir mais tout à vivre. Si vous êtes timide et réservé, emmenez un copain qui a la tchatch car vous aurez à interagir d'une manière ou d'une autre avec les artistes présents. D'ailleurs sont-ce des artistes, des comédiens ou des visiteurs qui ont posé leurs affaires et rejoint les autres comédiens? Ils courent partout, chantent dans le noir, se parlent entre eux, vous parlent à vous directement. Vous êtes transportés dans chaque pièce où se trouve une nouvelle chose à regarder ou à laquelle participer. Cela dure à peu près une heure et lorsqu'on sort, on se sent fatigué mais fatigué positivement vous voyez? Enfin cela dépend des personnes évidemment mais c'était plutôt notre ressenti à toutes les quatre.


2- Spectaculaire Second Empire, Musée d'Orsay (27 septembre - 15 janvier 2017)
Yves Badetz, conservateur général au musée d'Orsay et directeur du musée Ernest Hébert
Paul Perrin, conservateur au musée d'Orsay
Marie-Paule Vial, conservateur en chef du patrimoine honoraire


 Une exposition que je suis allée voir en nocturne un jeudi soir (ce qui est vraiment agréable, ça change d'être au musée lorsqu'il fait nuit!). Là pour le coup, il y a des collections exposées et des choses à voir! Une très belle scénographie aux murs et sols pourpres mettant en valeur tableaux, objets du quotidien, photographies, bijoux et objets luxueux ayant appartenu aux élites et à la famille impériale du Second Empire. J'ai beaucoup aimé cette exposition car on y voit de beaux objets (443 exactement), qui sont bien mis en valeur et qui, tous ensemble, permettent de donner une impression de l'ambiance de l'époque. Ce qui m'a un petit peu embêtée en revanche, c'est une légère impression de désordre et de ne pas avoir de ligne conductrice entre chaque salle, comme si les commissaires d'exposition y avaient placé tous les beaux objets qu'ils avaient de disponibles dans un ordre aléatoire et parfois hasardeux. Quoi qu'il en soit cependant, l'exposition étant en  plus gratuite au moins de 26 ans, j'y ai passé un bon moment et je ne regrette pas d'y être allée!



Crédit Photo Le Musée d'Orsay

3- Machines à dessiner, Centre National des Arts et Métiers (CNAM), (25 octobre - 26 février 2017)

L'exposition est issue d'une collaboration entre François Schuiten et Benoît Peeters, auteurs des Cités obscures et de Revoir Paris. Ces deux dessinateurs nous présentent le dessin, à la fois celui de l'imaginaire et d'un monde fantastique un  peu à la Final Fantasy mais aussi le dessin technique, celui des machines à vapeur, des avions et de petits instruments qui ont révolutionné le monde de l'histoire de la technique. Une très belle scénographie, complètement noire avec des jeux de lumières sur les objets exposés et les dessins, deux ou trois grands projecteurs montrant le dessinateur en pleine action travaillant sur l'affiche de l'exposition par exemple. La musique est aussi très bien choisie et nous transporte dans un monde presque imaginaire rempli de machines extraordinaires. Une très très belle exposition qui est malheureusement un petit peu trop courte!
A la fin de l'exposition il y a une salle spécialement préparée pour laisser aux visiteurs le temps de saisir une feuille à dessin et de dessiner sur le thème des machines et de l'exposition. Si vous le faites, n'oubliez pas de poster votre dessin sur Twitter ou Instagram avec le hashtag #concoursMachinesàdessiner ou de l'envoyer par mail au CNAM pour participer à leur concours. Je l'ai fait même si je n'ai aucune idée de ce que l'on peut gagner aha!

4- La maison de Victor Hugo, 6 place des Vosges , 10h-18h sauf lundis (exposition permanente). Entrée gratuite.


Si vous passez par la Place des Vosges, il serait dommage de ne pas aller jeter un petit coup d’œil à la maison de Victor Hugo. L'appartement de sa famille est situé au 2ème étage et se présente sous la forme de sept pièces racontant la vie de l'écrivain de manière chronologique. Il faut savoir que l'organisation des pièces, les meubles (vendus aux enchères en 1852) ainsi que le décor ont beaucoup changé depuis 1848. L'ambiance du 19ème siècle est pourtant bien recréée, les décors ont été refaits aussi fidèlement que possible, notamment la chambre de Victor Hugo avec son vrai lit notamment. La visite est rapide, moins d'une heure probablement, mais intéressante et c'est plutôt sympa de voir l'intérieur des bâtiments de la place des Vosges qui est si jolie. La décoration de Victor Hugo aux papiers peints et moquettes totalement surchargée, avec des meubles foncés presque gothiques vaut aussi la peine d'être admirée! 

Crédit Photos @lapalatine


5- La Galerie des Carrosses, Versailles (en face du château) réouverte depuis le 10 mai 2016 grâce aux donations de la Fondation Michelin.

Mon expo coup de coeur! et je ne dis pas ça parce que je suis une fan de Versailles mais parce que la scénographie orchestrée par Hélène Delalex est superbe! La Galerie se trouve juste à côté de l'Académie équestre de Versailles, devant laquelle on peut voir des écuyers s'entrainer avec leurs chevaux. L'architecture des anciennes écuries royales est préservée, on y découvre des carrosses superbement conservés et leur dorure mise en valeur par une lumière parfaitement choisie. La visite commence par les carrosses datant du tout début du 19ème siècle réalisés pour le couronnement de Napoléon Ier puis pour son mariage en grande pompe avec Marie-Louise. Une fois encore, la scénographie est superbe, la musique très belle et un peu mystérieuse. Nous sommes aussitôt transportés en plein 18ème siècle sur un traineau filant sur la neige de Versailles. Un film projeté sur le mur de pierre nous explique l'histoire des carrosses, les différents types de voitures (carrosse, litière, cabriolet, chaise à porteurs, etc.) et des détails techniques  (les ressorts étant les premiers amortisseurs par ex.). Des écrans tactiles nous permettent de voir l'intérieur en 3D du carrosse placé devant nous (il ne nous est pas possible de voir l'intérieur, on comprends aisément pourquoi) et de regarder librement chaque recoin de la voiture, nous laissant la possibilité d'admirer le choix des tissus et des couleurs à la lumière du jour. Mon seul regret est qu'elle soit trop courte (malgré un certain nombre d'objets exposés) car j'aurais pu y rester bien plus longtemps! Un grand bravo pour cette superbe exposition que je recommande à tous. 

Crédits Photos @lapalatine



Expositions que j'ai prévu d'aller voir prochainement
- "Kunihiko Moriguchi, Vers un ordre caché", Maison de la culture du Japon, 15ème Paris 16/11 a au 17/12/16
- L'art des Studios d'Animation Walt Disney, Art Ludique, 14/10/16 au 05/03/17, 13ème Paris
-Oscar Wilde, l'impertinent absolu, Petit Palais, 28/09/16 au 15/01/17.

Et vous vous êtes allés voir quoi dernièrement? N'hésitez pas à les partager en commentaire ou à me donner votre avis sur celles dont parle cet article!!



Coin culture et lecture

jeudi 10 novembre 2016
Hellooo girls ! Je profite d'avoir un peu de temps entre deux cours et deux babysittings pour vous parler de mes dernière lectures/visionnages. Forcément ça parle d'histoire car il est rare que je lise ou regarde des films qui parlent de la période contemporaine (la meuf vit dans son monde ok...). Mais bon quand on voit ce qu'il se passe dans le monde aujourd'hui, je préfère profiter de mon temps libre pour m'échapper un peu de la réalité, pas vous?
Bref on commence par mes coups de coeur de la semaine, deux livres sur l'histoire du Titanic.



Je ne l'ai pas tout à fait terminé, il me reste quelques chapitres mais voici mon avis pour le moment: Le premier est un roman, La couturière du Titanic (The Dressmaker) par Kate Alcott. Il s'agit d'une fiction racontant l'histoire d'une jeune couturière, Tess, entrant au service de Lady Cosmo Duff Gordon juste avant d'embarquer sur le Titanic en avril 1912. Si l'histoire de la jeune femme ne tient pas de la réalité, j'ai beaucoup aimé l'intégration au roman de personnages réels croisés sur le Titanic (y compris Lady Gordon qu'on voit même dans le film Titanic), comme JJ Astor, Mrs Brown, Andrews, Ismay et compagnie. Kate Alcott a fait du bon travail de recherche si bien qu'on découvre en même temps que Tess le Titanic et ses voyageurs. Avec le temps, je suis devenue un petit peu difficile en matière de roman historique, mais je vraiment séduite par l'écriture de Kate Alcott, par sa manière de décrire et d'installer un suspens sur la suite des aventures de l'héroïne. Son récit passe vraiment rapidement sur le naufrage du Titanic cependant, car cela reste un roman et non un ouvrage à valeur historique. 




En revanche l'ouvrage de Walter Lord publié en 1955, La nuit du Titanic (A Night to Remember) est vraiment excellent. Excellent car il se base sur des témoignages et un récit fidèle des survivants. Le voyage du Titanic est raconté minute par minute, ainsi que le naufrage et la suite des évènements pour chaque survivant une fois arrivés à New York. Il y a aussi la partie très intéressante sur les pourquoi du naufrage, l'explication très technique et scientifique de celui-ci mais aussi les erreurs humaines (et il faut dire qu'il y en a eu beaucoup, s'ajoutant à de malheureux hasards). Walter Lord propose toute une réflexion sur le mythe du Titanic, pourquoi cet épisode a t-il autant marqué les esprits et comment marque-t-il le début d'une nouvelle ère? Pourquoi autant de troisième classe sont restés à bord tandis que la majorité des canots de sauvetages étaient mis à l'eau remplis seulement à moitié de femmes de première classe?
Cela m'a fait pensé au début de la série Downton Abbey, qui a repris cet accident historique comme point de départ d'une histoire marquant le début de la chute de l'aristocratie qui est finalement concrétisée par la Première Guerre mondiale. En tout cas, si vous vous intéressez au mythe du Titanic, je ne connais pas de meilleur ouvrage qui vous fera savoir absolument tout sur ce naufrage. Et il vous donnera aussi envie de revoir le film Titanic, avec cette chère Kate et le sublimissime Léonardo qui n'a jamais été aussi canon que dans ce film (aller une petite photo pour le plaisir).

20th Century Fox
Un autre roman que j'ai terminé récemment, il s'agit de  la biographie de Jacqueline Kennedy par Katherine Pancol, Une si belle image,  chez Points. J'adoooore lire des biographies, sur toutes les personnalités importantes ou moins importantes, de toute les périodes. J'aime encore plus quand elles parlent de femmes qui ont marqué l'Histoire. Pour cette biographie j'en retiens deux choses. Primo, très honnêtement j'ai vraiment beaucoup aimé cet ouvrage, car Pancol l'a écrit à la manière d'un roman, avec une écriture très fluide et agréable à lire. On apprend tout sur Jackie Kennedy, beaucoup de choses sur le clan Bouvier et sur le clan Kennedy (et pas seulement les belles choses). Cela m'a permis de voir que les Kennedy n'étaient pas vraiment des gentils et que l'assassinat de Kennedy l'aura placé en mythe historique en faisant oublier tous ses vilains défauts d'homme politique et de fils Kennedy. Secondo, cela se sent que Katherine Pancol admire énormément son sujet principal et c'est parfois un petit peu lourd, car Jackie Kennedy n'a rien accompli d'extraordinaire et n'était pas franchement sympathique avec le reste du monde. Pancol la décrit comme une femme froide et hautaine, mais en même temps géniale. C'est juste qu'elle était incomprise du reste du monde. Mouais. J'y ai lu aussi trop d'interprétations psychologiques (les liens faits entre son père alcoolique et volage avec son mari J.F Kennedy, etc.) car tout cela ne reste que des suppositions de l'auteur (qui n'est pas psychologue mais journaliste à la base) et sont présentées comme des évidences. Conclusion: même si c'est un ouvrage très bien écrit et agréable à lire, ce n'est peut-être pas celui que je conseillerais comme "biographie" historiquement parlant. 



Niveau films et séries, j'ai terminé la saison 2 de Poldark le coeur lourd! L'épisode 10 m'a vraiment beaucoup plu tandis que le début de la saison m'a été un petit peu pénible à regarder. Ross Poldark se transforme en gros gros c** et Demelza prend cher du début à la fin alors qu'elle est trop mignonne. Quant à Elizabeth faut même pas m'en parler! Cependant, malgré les longueurs et les envies de puncher Ross in da face, les décors et costumes sont toujours sublimes, il y a de moments forts et émouvants et une ambiance particulièrement cosy et british inégalable. Et comme je le disais, la finale est vraiment réussie et on termine l'épisode avec une certaine satisfaction. Il ne nous reste plus qu'à attendre la saison 3! Je compte la devancer en lisant les romans (qui n'ont pas de traducteur français hélas!) et j'espère que l'écriture de Winston Graham ne me découragera pas!


Netflix

J'en suis à l'épisode 6, la reine est couronnée hourraaa! La série que j'attendais depuis des mois et des mois.
Pourtant j'ai du mal à être aussi enthousiaste que la majorité des gens, y compris Stéphane Bern. Surement la première fois d'ma vie que je ne suis pas d'accord avec Bernie, le choc. Ok la série semble vraiment fidèle et il y a un grand travail d'historiens (ça ne part pas en cacahuète comme Versailles par exemple tmtc).Je trouve les acteurs excellents y'a rien à redire (même si Matt Smith restera toujours Dr Who dans ma tête, je trouve Claire Foy très douée), les "costumes" sont bien faits aussi toussa toussa. J'ai apprécié l'attention accordé au personnage de David, l'oncle d'Elizabeth, qui l'a quand même clairement dans l'os mais qui semble plus attachant que l'Histoire n'a voulu le montrer.
Mais qu'est ce qu'on s'emmerde. Pourtant je suis super-fan de la monarchie britannique, j'admire l'histoire de l'Angleterre et j'aime beaucoup Elizabeth II. Mais ya des trucs que je ne comprends pas, comment est-il possible que ce soit le show le plus cher de l'histoire (140 millions d'€)?! Ils ont fait quoi avec cet argent franchement? Car les costumes sont bien faits certes et le sens du détail est là, le cast est au top, mais les acteurs ne sont pas les plus connus et coûteux de l'histoire du cinéma et on est pas dans GoT avec des effets spéciaux de fou ou dans Downton Abbey ou Outlander avec des costumes coûteux qui demandent une grande technique de reproduction. Le générique n'a rien de folichon non plus.
Est ce que Netflix a mis tout son argent dans sa publicité auprès des youtubeuses pour leur acheter un mètre carré en Ecosse ou dans des affiches patout dans le métro parisien (heureusement ces affiches sont grave canons)? Je ne comprends pas la note de 9/10 sur IMBb, je trouve que jusque là l'ambiance est trop pesante. J'attends de voir la suite et j'espère changer d'avis une fois tous les épisodes visionnés.

Je suis en train de rédiger un autre article sur des visites de musées que j'ai faites récemment et qui pourraient vous intéresser si vous habitez à Paris (je sais que ça peut être pénible quand on n'est pas parisienne de lire ça et loin de moins l'idée de faire ma nouvelle parisienne, mais j'ai vu des trucs sympa qui peuvent être intéressants à partager! :-) ) 



https://instagram/lapalatine




NOVEMBER ASOS WISHLIST

mercredi 2 novembre 2016

one | two | three | four | five | six | seven | eight | nine