Top Social

Blabla : s'installer à Paris

vendredi 25 novembre 2016
Après presque trois mois à Paris, je peux vous écrire un petit article sur "la vie parisienne quand on débarque de sa campagne" (accessoirement avec ses gros sabots). Loin de là l'idée de faire ma p'tite parisienne, au contraire, j'écris plutôt ceci pour les jeunes qui, comme moi depuis quelques années, ne pensent qu'à venir s'installer à Paris et leur donner un avis objectif car je ne suis ici que depuis peu de temps (je n'ai pas été encore contaminée par le maaaal). Pour vous éviter la lecture fastidieuse d'un long article de blabla j'ai fait une liste des points positifs et des points plus négatifs:

Les + :

- L'accès à la culture quand on veut où on veut: être étudiant à Paris et y faire d'histoire ou des études de patrimoine c'est vraiment le top, la plupart des musées sont gratuits, il y a une richesse folle d'expositions temporaires et des gens qui viennent des quatre coins du monde. 

- Le cadre est superbe (perso j'ai cours dans le Marais et à St Michel donc voilà ça calme direct).




- Les gens sont sympa : il paraît que les Français et particulièrement les Parisiens sont désagréables mais jusqu'ici les parisiens et parisiennes que j'ai rencontré étaient adorables! Que ce soit des gens dans le métro, dans les magasins ou à la fac, je n'ai vu (jusque là hein) que des sourires et de la politesse. A vrai dire je trouve que les gens sont mille fois plus sympa ici que dans la ville allemande où j'ai étudié 1 an. 

- Il y a toujours des choses à faire: les magasins ne sont quasiment jamais fermés, même pour les jours fériés les magasins de ma rue (qui est très commerçante) ouverts. Les magasins et musées ferment plus tard qu'ailleurs. Résultat on ne s'y ennuie jamais.

- C'est une super ville pour faire des rencontres car il s'y passe toujours des trucs, surtout entre étudiants.

-  On y trouve tous les magasins possibles.

- Il est facile d'y trouver un emploi étudiant (babysitting, vendeuse en magasin, entrées de théâtre, etc.).

- Le métro: plus besoin d'attendre son bus pendant 20 minutes!! Les métro passent maximum toutes les 5 minutes et c'est vraiment très cool. On peut aussi aller où on veut quand on veut, le pass Naviguo permet d'aller plus loin que Paris comme Versailles par exemple.



Les - :

- Le coût du loyer : si on est habitués à payer un loyer "de province" (et encore les grandes villes comme Lyon et Bordeaux doivent coûter très cher aussi?) ça fait franchement mal aux dents de voir 600, 700€ voir plus dans un cagibi sous les toits et sans ascenseur (ce qui n'est pas mon cas mais j'ai eu de la chance). Les propriétaires se fichent de l'état de l'appartement et ne font aucun effort car si on veut partir, l'appart sera reloué dès le lendemain. J'ai des copines qui ont eu de gros soucis avec leurs appart' et on du faire de gros travaux pour que cela soit salubre. Si vous faites vos courses dans un supermarché (perso c'est Monop' 4 ever), la vie ne coûte pas plus cher qu'ailleurs. Après si vous mangez au Starbucks rue de Rivoli tous les jours vous serez vite fauchés c'est sûr héhé. 

- Le pass Navigo qui nous permet de crapahuter (partout en bus, métro, etc.) dans Paris coûte aussi un peu une blinde (37€ pour les étudiants).



- Pour aller d'un point A à un point B il faut parfois galérer dans le métro (le pire c'est les heures de pointes). Si vous avez la possibilité de choisir, choisissez votre appartement en fonction de votre lieu de cours ou de travail, car c'est le truc qui peut vous faire mal commencer la journée. 

- Le choc microbien: quand on arrive sur Paris il faut se préparer à la pollution et à la saleté, notre pire ennemi devient le métro et notre meilleur ami le gel antibactérien. Après six mois dans la campagne sarthoise à rédiger mon mémoire, le choc fut rude. J'étais vraiment HYPER fatiguée par la capitale durant les premières semaines, les longs trajets de métro, le monde, la course entre les cours et le petit job, j'étais KO. Je crois que ça le fait aussi pour tout le monde qui arrive à Paris, il faut quelques semaines pour s'habituer.

- Dans la continuité de la pollution, je pourrais parler des conséquences sur le corps outre la fatigue et la fragilisation de nos petits globules. La pollution attaque quand même sévèrement nos cheveux et la peau, il faut se laver les cheveux quand même beaucoup plus souvent que quand on habite à la campagne et il ne faut surtout pas négliger sa peau et bien la nettoyer. Concernant notre chevelure je vous conseille ce shampoing de Franck Provost qui nettoie en profondeur les cheveux et purifie le cuir chevelu en retirant toute la pollution qui attaque nos cheveux chaque jour. 

- J'ai pris l'habitude de coller mon sac contre moi dans le métro et de vérifier presque à chaque fois en sortant si mon PC, iPhone ou portefeuille sont toujours là (un peu stressée la meuf).

 - Les gens sont toujours super pressés, le stéréotype est assez vrai pour le coup! Ils sont prêts à se taper le sprint de leur vie pour chopper le métro alors que le suivant est dans 2 ou 3 minutes. Ceux qui sont fraîchement arrivés à Paris sont quand même moins stressés! 

Sinon à part tout ça j'adore Paris et c'est la meilleure ville dans laquelle j'ai jamais vécu! Moi qui n'aime que les grandes villes, quand ça bouge et le bruit de la rue, je suis ravie. On verra si je ne change pas d'avis avec le temps, peut-être qu'il va finir par m'arriver une crasse dans les prochains mois mais je touche du bois!







1 commentaire on "Blabla : s'installer à Paris "
  1. Je crois que si je n'étais pas (presque) parisienne, ton article me donnerait envie de vivre à Paris ahah.
    Je suis contente de voir que t'y plais en tout cas et que tout se passe bien pour toi. On critique souvent Paris, mais quand on a la chance d'y habiter, on se rend compte de la chance qu'on a quand même <3

    RépondreSupprimer