Top Social

Image Slider

#Culture & Chill : Un musée parisien, l'expo Dalida et un period drama.

jeudi 27 avril 2017
 Une expo permanente:

Le weekend dernier, ayant pour mission de faire voir la lumière du jour à l'objet de mon babysitting et si possible de le cultiver de manière pédagogique, je fus envoyée par la mère du dit minus au musée de la Chasse et de la Nature, situé rue des Archives dans le Marais à Paris. J'y suis allée pleine de préjugés, étant farouchement opposée à la chasse et à la cruauté envers les animaux. Cependant l'intérieur n'était pas du tout comme je me l'imaginais! Il s'agit vraiment d'un musée sur l'histoire de la chasse, en particulier à l'époque moderne (Ancien Régime). Quelques armes sont exposées, qui sont il faut bien le reconnaître très jolies et bien conservées. Rien d'actuel, aucune photo choquante ni datant d'avant 1900. On croise quelques animaux empaillés, victimes des explorateurs des siècles derniers mais à aucun moment, le sujet de la "chasse" actuelle n'est abordée et j'en étais bien contente. Il y a en revanche de nombreux tableaux représentant la chasse à courre, notamment au 18ème siècle, des gravures et esquisses d'insectes, de végétaux, etc. Certaines pièces sont superbes, entièrement décorées comme l'ancien hôtel particulier que le bâtiment était, toutes contenant un très beau mobilier mis en valeur par des objets représentant des animaux. Finalement j'en suis sortie très agréablement surprise. Un des guides, qui y travaille depuis sans doute longtemps, a pris le temps de nous raconter plusieurs anecdotes et l'histoire de certaines pièces et animaux (nous étions les seuls visiteurs un dimanche après-midi!) Pour les enfants, ce n'est pas idéal cependant, car il avait envie de toucher à tout et il n'y a pas de médiation particulière pour le très jeune public! Mais j'y retournerai sans doute pour la richesse iconographique et la beauté du décor.











Une expo temporaire:

Hier soir, comme vous avez pu le voir si vous me suivez sur Insta, je suis allée au vernissage de l'exposition temporaire du Palais Galliera, consacrée à la garde robe de Dalida. Je ne suis pas une fan de la chanteuse mais je ne rate aucune exposition de ce musée de la mode, donc j'y suis allée avec grand plaisir. C'est une superbe exposition et une excellente scénographie, que je vous recommande chaudement. Les robes sont très belles et aux styles très différents, selon les périodes, l'âge et les goûts de la chanteuse. La pièce principale, aux murs et à la moquette dorés pour l'occasion, est consacrée à ses robes de star. Celles-ci sont exposées par gammes de couleurs, et tournent sur de petits podiums. Une scénographie ingénieuse qui nous permet de voir de très près les robes, mais aussi sous toutes les coutures! Les clips passés sur les écrans TV de la salle nous donne envie de nous dandiner comme jamais dans une ambiance joyeuse et colorée. Une salle  est consacrée aux bijoux et aux chaussures de Dalida, une autre aux murs sombres à ses robes, peut-être plus sages ou même un peu tristes, de "la dernière décennie".  La visite a duré un peu plus d'une heure je pense, et nous a permis d'admirer de nombreux vêtements. Sur un fond de mode j'y ai vu aussi un bel hommage à Dalida en tant qu'actrice, chanteuse et femme.







 



 




 







 Une série:

Et pour finir, parlons peu, parlons bieng, parlons séries! J'en ai découvert une récemment, qui vient juste de sortir,  et qui s'appelle Harlots. Série british, j'ai regardé les premiers épisodes en VO parce que je ne l'ai trouvée nulle part en vostfr et bon, j'ai pas tout compris mais ça se regarde! C'est l'histoire d'une maison close de Covent Garden à Londres au milieu du 18ème siècle. La série qui reprend les faits réels des harlots, s'intéresse à certaines femmes en particulier dont une mère et ses deux filles. On retrouve la très chouette Jessica Brown Findlay, aka Lady Sybil et d'autres têtes connues des period drama anglais. Les costumes, même si tous ne sont pas franchement histo, sont vraiment jolis et soignés. Et sans être une experte, il y en a qui sont vraiment bons. Même si le sujet est un peu oléolé, cela reste soft (quoique à ne pas regarder en famille pour éviter les moments gênants).




PS: Crédit photo pour les deux expo (et non les Harlots) : @lapalatine

#Favoris & #Wishlist

mercredi 12 avril 2017
Hello! Un petit article légèrement fouilli pour vous parler d'une sortie que j'ai faite, d'un jeu que j'ai découvert et de fringues que j'ai repérées! Avec mon stage et l'exposition Paris sous nos pieds en préparation, je n'ai guère plus de temps pour mon blog. Je vais essayer de mieux m'organiser pour préparer des articles prochainement!

__________________

Grâce à la plateforme Hivency avec laquelle je travaille depuis quelques temps déjà, j'ai eu l'occasion de tester le jeu de société Limite Limite qui vient juste de sortir. Mis à part le Trivial Poursuit, je ne suis pas forcément fan des jeux de société, mais je dois dire que ce jeu me semblait parfait pour une soirée entre amis avec quelques cocktails et beaucoup de rigolade. 
Règles du jeu: En gros, il y a deux couleurs de cartes (bleue et rouge) et combiner une carte bleue et une carte rouge permet de faire des associations plutôt marrantes voir oléolé (#expressiondemamie). Le but est de sortir l'association la plus scandaleuse possible!




Je l'ai reçu dans une belle boîte bleu et rouge d'une excellente qualité.Les cartes sont vernies et donc aucun problème en cas de cosmo renversé! (c'est que c'était celui de trop!)  Le boîtier avec le petit "Déconseillé aux moins de 18ans" qui rappelle qu'il vaut mieux jouer à ce jeu entre amis et pas en famille avec la petite soeur de 8 ans et nos chers parents (à moins qu'ils ne soient vraiment très cools). Parce que effectivement il y a des cartes plus que limite-limite! De mon côté je l'ai apporté à une soirée de gonzs dans un bar (l'avantage est que le jeu ne prend vraiment pas de place car il n'y a pas de plateau et qu'il n'y a pas besoin de dés, etc.) Découvrir ce jeu nous a occupées une bonne partie de la soirée!

[ Je remercie Hivency et Limite Limite de m'avoir envoyé ce jeu pour que je puisse l'essayer et vous en parler! ]





__________________
 
Niveau mode, je n'ai pas le temps de faire les magasins donc heureusement que Asos est là pour faire du lèche-vitrine depuis mon lit ou mon siège de métro. Voici une petite sélection de trucs coolos, des soldes ou pas forcément, mais que je met sur ma wishlist en attendant de gagner au loto.D'autant plus qu'on arrive à la période où on ne sait pas comment s'habiller, on peut croise des gens en robe d'été avec les sandales dans la rue, puis juste derrière quelqu'un en doudoune d'hiver. En ce moment, je suis obsédée par les pendentifs en or, avec seulement une médaille ou une chaîne en or très fine.Il m'en faut absolument une!! Quant aux chaussures, je les ai vues sur la blogueuse anglaise Alice Catherine et depuis je n'arrive plus à me les sortir de l'esprit!




Des sandales mignonnes et vintage avec une ou plusieurs brides:
 1 here  | 2 here | 3 here


Une chaîne dorée qu'on enlève plus: 
4 here | 5 here | 6 here


Une envie de manches ballon:  
7 here | 8 here
 

Du vichy pour le printemps:  
9 here | 10 here


Le Salon du Livre Rare au Grand Palais du 7 au 9 avril 2017

Ayant eu des places grâce à mon stage dans une maison de vente spécialisée dans les livres rares et anciens à Paris, j'ai pu aller me balader entre les différents stands de libraires et d'antiquaires dimanche dernier sous les verrières du Grand Palais. La première foire du livre ancien date de 1984 et avait eu lieu à la Conciergerie. Depuis le lieu a changé et l'évènement se trouve au Grand Palais. Le Grand Palais, bâti en 1900 à l'occasion de l'Exposition Universelle était un lieu vraiment magique à visiter rempli de livres anciens, d'estampes, de mobilier, d'instruments de musique et d'objets d'art en tous genres. Une promenade qui a été agréable mais rapide, car quand on est pas copains avec les libraires (venus du monde entier) ou qu'on a pas beaucoup de simflouzs à investir dans une oeuvre d'art, cela nous laisse peu de possibilités! C'était malgré cela une jolie balade! 



#Culture & Chill : Séries anglaises à costumes #19èmesiècle

dimanche 2 avril 2017



A ma connaissance, toutes les adaptations réalisées par la BBC des livres de Jane Austen, des sœurs Brontë, d’Elizabeth Gaskell, et d'autres, sont systématiquement de grands succès. Tant pour la fidélité au roman, que pour les costumes, les décors et le jeu des acteurs.  Cependant, certaines adaptations qui ne sont pas l’œuvre de la BBC sont très fidèles et très bien réalisées!Voici donc une toute petite liste non exhaustive (j’attends évidemment vos avis et vos recommandations) de mon top de séries à costumes. Ah, et n'oubliez pas de faire chauffer de l'eau pour le thé et de sortir les scones du four!



      Sense & Sensibility, Mini-série BBC de 3 épisodes, 2008.

Sense and Sensibility, BBC, 2008.

      Une adaptation absolument sublime que j’ai du voir 15 fois (minimum) qui retranscrit parfaitement le roman Raison et sentiments de Jane Austen (qui est aussi mon préféré). Les décors sont incroyables, que ce soit à Londres, dans la campagne du sud de l’Angleterre et des châteaux comme Ham House, Dyrham Park et Wrotham Park. Les costumes sont magnifiques, autant pour les hommes que pour les femmes, ce qui n’est pas toujours le cas. Et on retrouve les acteurs anglais qui mettent la barre haute directement à savoir Dan Stevens (Edward), Hattie Morahan (Elinor), David Morrissey (Colonel Brandon), et Dominic Cooper (bébé Willoughby héhé).
+ le film de Ang Lee,  Raison et Sentiments, 1995 – Si vous ne l’avez toujours pas vu (shame on you), est aussi un magnifique film avec des acteurs géniaux comme notre regretté Alan Rickman (Colonel Brandon), Kate Winslet (Marianne), Hugh Grant (Edward), et Emma Thompson (Elinor). J’adore les deux films, mais j’ai une préférence pour la mini-série (pour les costumes, et la longueur du film qui permet plus d’intégrer plus de détails).

      Emma, mini-série BBC de 4 épisodes, 2009.

Emma, BBC, 2009.

            Encore une petite pépite de la BBC, avec une Romola Garai sublime, Jonny Lee Miller et Michael Gambon (bref que du gratin aux p’tits oignons).  Que dire à part que cette adaptation équivaut à la précédente mais dans un cadre beaucoup plus drôle et moins tourmenté (aahh l’amour) que Raison et Sentiments. De toute façon, si il y a Romola Garai, ce sera forcément bien ! Le format série permet aussi ici une plus grande fidélité et de détails par rapport au roman qui est lui-même assez long.
+ L’adaptation de Douglas McGrath, Emma l’entremetteuse, 1996 – Un film sympathique avec Gwyneth Paltrow, Jeremy Northam et la géniale Greta Scacchi, mais des décors un peu carton-pâte et une Gwyneth moins vive et drôle que Romola (déso Gwyneth).

Persuasion, BBC, 120min, 2007.


Persuasion, BBC, 2007
.
          Un magnifique film de Adrian Shergold avec Rupert Penry-Jones et Sally Hawkins qui reprend fidèlement l'histoire de Anne Elliot retrouvant 10 ans plus tard l'homme auquel elle avait failli être fiancée mais qu'elle avait finalement rejeté (pas de titre et pas assez de thunes le malheureux). Le problème c'est que quand il revient dans le coin après des années de voyage en mer, il ne l'aime plus! Héhé. Le film est tourné en grande partie à Bath, ce qui me donne encore plus envie d'y partir en pèlerinage! Bien que je ne sois pas une fan de Sally Hawkins pour ce rôle, on ne peut pas nier qu'elle est bonne actrice (en tout cas, ici rien à dire). Bon Rupert, je pense que tout le monde ici qui aura vu le film sera d'accord avec moi pour dire qu'il symbolise magnifiquement le Capitaine Wentworth. Ce film nous replonge dans l'univers austenien du début du 19ème siècle, dans une société marquée par les codes du mariage et de l'élite aristocratique (les Elliot sont des baronnets). Puisque le Capitaine Wentworth est un marin, ce lien avec la mer est souvent représenté par des sorties sur la plage lorsque la mer tempête.
+ il existe une version antérieure de 1995, je ne l'ai pas vue mais si vous oui, je serais heureuse d'avoir vos avis!


Northanger Abbey, TV movie, 2007.


           Une adaptation merveilleuse d'un des romans les moins populaires de Jane Austen. Quand on parle d'Austen, c'est rarement Northanger Abbey qui est évoqué et pourtant c'est un parfait exemple d'approche de roman gothique du 19ème siècle. D'ailleurs si vous avez aimé ce roman, je vous conseille ceux de Ann Radcliff notamment Les mystères d'Udolphe qui fout la frousse comme jaja. C'est l'histoire de Catherine Morland qui lit un petit peu trop de romans et qui part en séjour à Bath (encore, le QG d'Austen) avec son oncle et sa tante puis à Northanger Abbey, une vieille demeure médiévale qui fait bien bien flipper. Felicity Jones est trop choupi dans ce rôle et Peter Firth est parfait, as always.


Orgueil et préjugés, Joe Wright, 2005.

Orgueil et Préjugés, Universal Studios, 2005.

          Bon...le sujet sensible des adaptations de Jane Austen pour toutes les janeites! Je crois qu'il y a deux camps, ceux qui sont fans de la version 1995 avec Colin Firth et ceux qui préfèrent la version 2005.  Personnellement je n'aime pas du tout la version 1995 (me tapez pas), qui sans Colin Firth n'aurait aucun intérêt. Alors OKAY Jennifer Ehle est super en Elizabeth Bennet et ressemble mille fois plus à l'idéal de beauté féminin que le sac d'os Keira Knightley (Keira je t'aime en vrai) mais à part ça? Tout y est caricatural, les décors intérieurs sont affreux et en carton et les costumes pas top du tout. Rien qu'en prenant l'exemple de Mr Collins, le cousin des Bennet, la différence est claire. En 1995 le gus est juste insupportable, une vraie tête à claque pas drôle et  lourdinque. Dans la deuxième version, Mr Collins est un petit être vulnérable hyper coincé qui laisse transparaître un certain malêtre et une absence totale de confiance en lui. La photographie et la musique y sont bien supérieures (à mon humble goût évidemment). Le problème c'est que comme la BBC l'a déjà adaptée, et que cette version est tellement culte pour une majorité de janeites, ils ne sont sûrement pas prêts de la refaire. 



 Jane Eyre, BBC, mini-série de 4 épisodes, 2006.

Jane Eyre, BBC, 2006.
   Il y a eu de nombreux films adaptés du roman de Charlotte Brontë et celui-ci est, je trouve, de biiiien loin le meilleur. Tout y est fidèle, Jane Eyre est jouée par la merveilleuse Ruth Wilson qui a le physique parfait pour ce rôle (pas spécialement belle mais avec un charme mystérieux comme décrit dans le roman). De la même manière, Toby Stephens est parfait pour le rôle de Mr Rochester, à la fois brusque et solitaire mais au fond très bon et généreux. Le château de Thornfield Hall est matérialisée par le château de Haddon Hall, dans le Derbyshire, le tout dans une ambiance creepy à souhait. 
     + Le film Jane Eyre de Cary Fukunaga avec Mia Wasikowska et Michael Fassbender. Une jolie adaptation, beaucoup plus à la recherche du "calme esthétique" que la précédente. La photographie y est vraiment recherchée, les décors et costumes jolis mais voilà, sans plus. Mia est maheureusement hyper fadasse (déso.) et ne transmet aucune émotion. Ce n'est pas pour rien que Jane Eyre est un roman gothique et ce film n'en retranscrit pas du tout l'ambiance.
 North and South, BBC, 4 épisodes, 2004.

North and South, BBC, 2004.

            Cette mini série BBC m'a fait découvrir Elizabeth Gaskell, une copine de Charles Dickens, dont j'ai fini par dévorer tous les romans. Si je suis une passionnée d'histoire moderne, j'adooore le 19ème siècle et Elizabeth Gaskell est une auteur bien trop peu connue! Elle décrit avec talent les différentes states de la société britannique, que ce soit les ouvriers des usines de cotons du nord de l'Angleterre, aux bourgeois-patrons qui détiennent les usines. En plus, si vous ne connaissez pas le Mr Darcy de Nord et Sud, John Thornton, il est vraiment temps que vous voyez cette série (héhé)!


Wives and Daughters, BBC, 4 épisodes, 1999.

Wives and Daughters, BBC, 1999.

         Toujours du Gaskell, un excellent roman et une excellente mini-série. On suit la jeunesse de Molly Gibson, la fille du médecin d'un petit village anglais dans les années 1820. Sa vie est bouleversée lorsque son père, veuf, décide de se remarier et que sa nouvelle belle-mère débarque avec sa fille pour s'installer chez eux. Une histoire à la fois drôle et touchante, les personnages sont tous attachants et on est vraiment satisfaits de la fin! Le plus de cette série c'est l'intérêt pour certains personnes à l'histoire naturelle et les grands développements de la science naturelle au 19ème siècle anglais.Une mini série trop peu connue! (En plus, on ne le sait pas mais c'est aussi les débuts de Rosamund Pike à l'écran!)


Cranford et Return to Cranford, mini série de 6 épisodes, 2009.



             Une mini série de 6 épisodes dans laquelle il ne se passe à la fois rien et en même temps plein de choses! C'est donc au maximum du cosy. C'est l'histoire d'un petit village d'Angleterre, Cranford, au milieu du 19ème siècle (1842). Une période extraordinaire pour la Grande Bretagne qui est en plein essor économique, scientifique et social. La Reine Victoria est depuis peu au pouvoir et le chemin de fer commence à recouvrir l'ensemble du territoire, y compris Cranford. Des paysages superbes, des costumes parfaits et des acteurs géniaux (dont Judi Dench dans le rôle de Miss Matty!).Un village hyper attachant et so british, comme on aime. 

J'en ai encore quelques autres dans ma liste à voir comme: Middlemarch, Little Dorrit, Daniel Deronda... Si vous avez d'autres idées d'adaptations vraiment chouettes n'hésitez pas à commenter! :D