Top Social

#Culture & Chill : Un musée parisien, l'expo Dalida et un period drama.

jeudi 27 avril 2017
 Une expo permanente:

Le weekend dernier, ayant pour mission de faire voir la lumière du jour à l'objet de mon babysitting et si possible de le cultiver de manière pédagogique, je fus envoyée par la mère du dit minus au musée de la Chasse et de la Nature, situé rue des Archives dans le Marais à Paris. J'y suis allée pleine de préjugés, étant farouchement opposée à la chasse et à la cruauté envers les animaux. Cependant l'intérieur n'était pas du tout comme je me l'imaginais! Il s'agit vraiment d'un musée sur l'histoire de la chasse, en particulier à l'époque moderne (Ancien Régime). Quelques armes sont exposées, qui sont il faut bien le reconnaître très jolies et bien conservées. Rien d'actuel, aucune photo choquante ni datant d'avant 1900. On croise quelques animaux empaillés, victimes des explorateurs des siècles derniers mais à aucun moment, le sujet de la "chasse" actuelle n'est abordée et j'en étais bien contente. Il y a en revanche de nombreux tableaux représentant la chasse à courre, notamment au 18ème siècle, des gravures et esquisses d'insectes, de végétaux, etc. Certaines pièces sont superbes, entièrement décorées comme l'ancien hôtel particulier que le bâtiment était, toutes contenant un très beau mobilier mis en valeur par des objets représentant des animaux. Finalement j'en suis sortie très agréablement surprise. Un des guides, qui y travaille depuis sans doute longtemps, a pris le temps de nous raconter plusieurs anecdotes et l'histoire de certaines pièces et animaux (nous étions les seuls visiteurs un dimanche après-midi!) Pour les enfants, ce n'est pas idéal cependant, car il avait envie de toucher à tout et il n'y a pas de médiation particulière pour le très jeune public! Mais j'y retournerai sans doute pour la richesse iconographique et la beauté du décor.











Une expo temporaire:

Hier soir, comme vous avez pu le voir si vous me suivez sur Insta, je suis allée au vernissage de l'exposition temporaire du Palais Galliera, consacrée à la garde robe de Dalida. Je ne suis pas une fan de la chanteuse mais je ne rate aucune exposition de ce musée de la mode, donc j'y suis allée avec grand plaisir. C'est une superbe exposition et une excellente scénographie, que je vous recommande chaudement. Les robes sont très belles et aux styles très différents, selon les périodes, l'âge et les goûts de la chanteuse. La pièce principale, aux murs et à la moquette dorés pour l'occasion, est consacrée à ses robes de star. Celles-ci sont exposées par gammes de couleurs, et tournent sur de petits podiums. Une scénographie ingénieuse qui nous permet de voir de très près les robes, mais aussi sous toutes les coutures! Les clips passés sur les écrans TV de la salle nous donne envie de nous dandiner comme jamais dans une ambiance joyeuse et colorée. Une salle  est consacrée aux bijoux et aux chaussures de Dalida, une autre aux murs sombres à ses robes, peut-être plus sages ou même un peu tristes, de "la dernière décennie".  La visite a duré un peu plus d'une heure je pense, et nous a permis d'admirer de nombreux vêtements. Sur un fond de mode j'y ai vu aussi un bel hommage à Dalida en tant qu'actrice, chanteuse et femme.







 



 




 







 Une série:

Et pour finir, parlons peu, parlons bieng, parlons séries! J'en ai découvert une récemment, qui vient juste de sortir,  et qui s'appelle Harlots. Série british, j'ai regardé les premiers épisodes en VO parce que je ne l'ai trouvée nulle part en vostfr et bon, j'ai pas tout compris mais ça se regarde! C'est l'histoire d'une maison close de Covent Garden à Londres au milieu du 18ème siècle. La série qui reprend les faits réels des harlots, s'intéresse à certaines femmes en particulier dont une mère et ses deux filles. On retrouve la très chouette Jessica Brown Findlay, aka Lady Sybil et d'autres têtes connues des period drama anglais. Les costumes, même si tous ne sont pas franchement histo, sont vraiment jolis et soignés. Et sans être une experte, il y en a qui sont vraiment bons. Même si le sujet est un peu oléolé, cela reste soft (quoique à ne pas regarder en famille pour éviter les moments gênants).




PS: Crédit photo pour les deux expo (et non les Harlots) : @lapalatine
Post Comment
Enregistrer un commentaire