Top Social

Image Slider

Comment devenir à l'aise en anglais.

vendredi 30 juin 2017


Il est assez connu de nos voisins frontaliers que les Français ne sont pas des champions en anglais. Et c'est vrai que ce n'est pas avec les cours de langue au collège ou au lycée que nous allons tous devenir des pros. Déjà nous partons avec un handicap, puisque le français fait partie des langues latines comme l'espagnol et l'italien. Tout part finalement de la linguistique, ce n'est donc -pas que- de notre faute. Les allemands dont la langue a une origine saxonne sont bien meilleurs en anglais que nous, car il y a plus de similitudes dans les sonorités et prononciations. 
Bref, tout ça pour dire qu'on est sacrément mauvais en anglais et qu'il faut essayer d'y remédier. J'ai pensé à quelques conseils pour essayer de s'améliorer à l'oral comme à l'écrit, quotidiennement. 

1) Voyager (seul(e) c'est encore mieux).

Cela peut paraître clair comme de l'eau de roche et pourtant c'est vraiment la chose qui vous forcera à sortir de votre zone de confort. Les voyages linguistiques en classe sont généralement complètement inutiles puisqu'on passe son temps en groupe, sans s'intégrer auprès des hôtes étrangers. Le plus efficace c'est donc de partir seul (ou à deux si vraiment vous êtes flipette) à l'aventure dans un pays où l'anglais est beaucoup utilisé. Même si vous partez dans un pays dont vous maîtrisez la langue principale, comme l'allemand ou le chinois, l'anglais vous sera forcément utile à un moment ou à un autre. Et rien que le fait de vous exprimer dans une autre langue, vous donnera plus d'assurance lorsqu'il s'agira de switcher en anglais. Le fait de partir seul(e) vous oblige à vous lancer et à ne pas se reposer sur votre copain ou votre soeur qui se débrouille peut-être mieux que vous. 
Par expérience, je sais que partir un an en Erasmus multiplie par mille votre confiance en vous en langue vivante. D'abord parce que vous débarquez dans un endroit inconnu et que vous êtes forcés de vous dépatouiller, puis parce que vous avez des cours à suivre et des devoirs à rendre en langue étrangère. Même si en Erasmus, on finit toujours par retrouver une communauté de français avec qui sortir, vous n'aurez pas d'autre possibilité que de progresser en langue vivante. 

2) Regarder des films en VOST  (VO si vous avez la confiance).

Vous saviez que dans les pays nordiques, les films anglophones ne sont pas doublés? Cela veut dire que dès le plus jeune âge, les enfants sont habitués à entendre de l'anglais. Pas étonnant qu'une suédoise de 14 ans parle anglais mille fois mieux que vous à 21 ans. Nous n'avons donc plus qu'à rattraper notre retard et essayer de prendre cette habitude aujourd'hui. Certaines séries sont plus abordables à regarder en V.O, la première me venant à l'esprit étant Downton Abbey pour la beauté de la langue et l'apprentissage du langage soutenu. Il faut aussi penser au vocabulaire que vous souhaitez apprendre, selon les thèmes qui vous intéressent vous pourriez regarder des séries policières, familiales, fantastiques, etc. Si vous avez tendance à rapidement vous lasser, choisissez des séries avec des épisodes plutôt courts, de 20 minutes. Commencez soft avec les sous-titres en français, puis en anglais et enfin enlevez les! Le niveau du dessus c'est de mettre l'audio en anglais et les sous-titres en mandarin (non je rigole). Si vous avez la flemme de regarder des films entiers en anglais, allez sur Youtube et abonnez-vous à des youtubeurs anglais! C'est un très bon moyen d'apprendre en regardant des vidéos qui vous intéressent.

3) Lire en anglais

Si vous n'êtes pas à l'aise en anglais, pas la peine de commencer par une pièce de Shakespeare, même si l'ouvrage n'est pas épais, c'est sans doute le plus difficile à lire. Ni même avec Harry Potter puisque même si c'est plus simple à lire, les pavés de 1000 pages risquent de vous décourager rapidement. Il faut essayer de trouver un entre deux. Pour commencer à lire des livres en anglais j'aurais donc deux conseils. Essayer les romans de jeunes adultes ou des comédies, qui contiennent du vocabulaire de tous les jours et des situations quotidiennes, sans partir dans des métaphores de folie.  Pour ceux qui possèdent une Kindle, vous pouvez acheter des livres en anglais qui proposent des traductions si vous touchez un mot que vous ne connaissez pas sur la page, c'est aussi très pratique pour se lancer dans ce type de lecture sans avoir le dico à côté de soi. 
Ensuite, abonnez-vous, sur Facebook par exemple, à des magazines ou journaux étrangers qui postent quotidiennement sur votre fil d'actualité. Si vous lisez un article par jour, sur des sujets qui vous intéressent que ce soit l'art, la mode, l'histoire ou la politique, vous apprendrez petit à petit beaucoup de vocabulaire et la lecture sera moins laborieuse.

4) Avoir un correspondant 

Un autre bon moyen d'être plus à l'aise c'est d'avoir un ami à qui s'adresser directement dans sa langue. Vous pouvez commencer par correspondre par écrit, que ce soit via Internet ou par courrier. J'ai de mon côté plusieurs correspondantes qui vivent par exemple en Autriche et en Australie. Cela force vraiment à réfléchir dans une langue étrangère (les réseaux sociaux sont aussi de bons moyens de faire des rencontres amicales, surtout Instagram car il est plus facile de savoir qui est vraiment derrière l'écran). De plus, à l'écrit, il n'y a pas le stress d'un dialogue en temps réel, vous pouvez prendre votre temps de réfléchir et de chercher des mots dans le dictionnaire. Après c'est encore mieux quand vous pouvez les rencontrer in real life mais chaque chose en son temps. 

5) Apprendre les paroles des chansons.

Même en français, il faut se méfier de la grammaire des paroles de chansons. Les besoins de la mélodie forcent parfois à faire une grammaire un peu à la sauce de l'auteur. Cela n'empêche pas d'essayer d'apprendre les paroles et de chanter au rythme de la musique! C'est une bonne façon d'apprendre du vocabulaire et de faire travailler sa mémoire. C'est quand même plus sympa de savoir ce que raconte la chanson et en plus de ne pas pousser la chansonnette dans un franglais abominable (que je fais moi-même la plupart du temps mais j'y travaille) pour le plus grand plaisir de nos auditeurs. 



En faisant un petit peu de tout ceci régulièrement, vous ne pouvez que vous améliorer en langue! Evidemment cela fonctionne pour toutes les langues, mais c'est quand même souvent l'anglais qui pose problème. Le principal c'est que lorsque vous vous retrouvez dans une situation où la personne en face de vous s'attend à une réponse en anglais, vous ne perdiez pas totalement vos moyens. Cela peut être au travail ou même dans la rue quand un passant vous demande son chemin, c'est quand même plus sympa de ne pas paniquer, non? Et puis, on s'en fiche de notre accent français, de toute façon il paraît que ça sonne hyper mignon à l'étranger (enfin on espère!)


#Wishlist : Mes articles sauvegardés sur Asos

jeudi 22 juin 2017
Avec la chaleur qui règne en ce moment sur Paris, je ne peux pas m'empêcher de trainer sur Asos et de sauvegarder des tonnes d'articles. Voici donc une petite sélection de ce qu'on peut trouver dans mes articles sauvegardés d'Asos. On y trouve principalement des robes d'ailleurs. En ce moment, je suis assez charmée par les motifs polka dot et le vichy qu'on voit un peu partout cette saison. Selon les marques de vêtement, je trouve que le vichy peut changer considérablement, or chez Monki je le trouve très bien! Quand j'y pense, je suis à fond dans la nouvelle collection Monki, j'ai envie de tout acheter *soupire*!





 1 here | 2 here | 3 here | 4 here |




5 here | 6 here | 7 here | 8 here |





9 here | 10 here | 11 here | 12 here




13 here | 14 here | 15 here



1 here | 2 here | 3 here





4 here | 5 here | 6 here | 7 here |



8 here | 9 here | 10 here |


#Concours : Les parfums Comptoir Sud Pacifique

vendredi 9 juin 2017






Attention attention, méga coup de cœur! Lorsque la marque Comptoir Sud Pacifique m'a contactée pour que je teste un de leurs parfums, je n'en avais encore jamais entendu parler. Un coup d’œil sur le site et j'ai déjà une idée des produits proposés par la marque et de ses valeurs. Elle est née en 1974 après qu'un couple passionné de voyages qui décide de mettre leurs souvenirs de voyages exotiques "en bouteille". C'est donc d'abord un séjour en Polynésie qui a inspiré le nom, le logo du motu et les premières fragrances.
Comptoir Sud Pacifique a finalement été racheté par la directrice actuelle, Valérie Pianelli, qui a souhaité lui donner un nouveau souffle. Aujourd'hui encore les voyages représentent la principale source d'inspiration de la créatrice, se basant sur des ingrédients naturels et des senteurs exotiques et subtiles.

Je me suis donc rendue dans la nouvelle boutique de la marque, au 30 rue Saint-Roch et ai été tout de suite charmée par la beauté de la boutique, un petit espace très cocooning et très accueillant. Maxime, que je remercie, m'a montré toute la collection actuelle, qui comprend des parfums qui datent de Comptoir Sud Pacifique et d'autres beaucoup plus récents, comme la collection Jardin Pop avec trois eaux de toilette créées pour la période estivale. 



La boutique, aménagée spécialement pour accueillir les parfums possède un îlot central où les clients peuvent s'amuser à découvrir les parfums sous ces cloches et ainsi décider quel est le type de senteur qu'ils préfèrent. Je n'avais encore jamais vu ceci dans une boutique de parfum, j'ai trouvé ça très sympa.




La dernière collection Jardins Pop est bien sûr présente, avec Cologne Mood, Immortel Cédrat et Pomelo Fizz. J'ai pour ma part une préférence pour l'eau de toilette Immortel Cédrat, qui me fait penser aux plantations de citronniers que l'on peut trouver en Sicile ou sur le bord de la Méditerranée. Pomelo Fizz contient de la fleur d'oranger et du pamplemousse et met tout de suite de bonne humeur, tandis que Cologne Mood est plus boisée et un peu plus poudrée que les deux précédentes. C'est d'ailleurs ces trois eaux de toilettes que vous pouvez gagner sur mon compte Instagram (voir fin de l'article). En résumé ce sont trois fragrances légères et fraîches pour l'été, qui vous feront faire le tour de la Méditerranée.


Mes autres parfums coup de coeur sont sans doute Coeur D'Ylang et Musc & Roses. Un vrai bonheur, le premier cosy à souhait qui est étrangement réconfortant? Vous voyez, un parfum réconfortant et très très doux? Et bien c'est exactement ça. Plus pour l'hiver du coup. Quand à Musc & Roses, il respire la féminité et le bouquet de roses fraiches. Je m'en met dans le cou tous les matins en ce moment et comme je l'ai en format 10ml, je le met dans mon sac et l'emporte avec moi!


Ma robe à pois n'est plus disponible mais il y en a des similaires ici et ici ! (c'est pas le sujet je m'égare).





J'ai aussi apprécié tous les parfums contenant de la vanille, qui me fait immédiatement penser aux vacances. La vanille est très présente dans beaucoup de parfums de Comptoir Sud Pacifique pour cette raison d'ailleurs (si vous aimez la vanille je vous conseille Vanille Passion, la Vanille Extrême qui est composée de véritables gousses de vanille -un pur bonheur- ou encore Vanille Blackberry qui est conjuguée aux fruits rouges pour un savoureux mélange). Pour les fans de vacances sous les tropiques, il y a le parfum au monoï Aloha Tiaré que j'ai embarqué en attendant de partir au soleil, et pour les fans de l'océan et de la Bretagne, je vous conseille Aqua Motu que je me représente comme une tempête en pleine mer (oui je vais loin).

Finalement j'ai eu un gros coup de cœur pour l'eau de parfum Jardin Néroli de la Collection Voyages en Orient qui est tout simplement  à tomber par terre. Le packaging est juste divin, tout est dans les détails et d'une qualité irréprochable. Ce sont de très beaux cadeaux à se faire à soi-même (treat yoself) ou à ses proches à n'importe quelle occasion.



Pour participer au concours, je vous donne rendez-vous sur Instagram! Deux personnes pourront gagner 3 flacons de 10ml (chaque flacon a la valeur de 25 euros) en suivant notamment la page Insta de @comptoir_sud_pacifique et la mienne @lapalatine.Vous pouvez ensuite taguer trois ami(e)s et me dire quel parfum vous fait le plus penser à l'été! C'est un beau cadeau de la part de Comptoir Sud Pacifique que je remercie chaleureusement.



#Inspo : 10 paniers en paille à un prix abordable.

lundi 5 juin 2017
Je ne sais pas vous mais depuis quelques semaines je vois mes Instagrameuses préférées avec des sacs en paille en mode summer activé. Il m'en faut absolument un pour me balader dans Paaaariiiis! Sauf que, j'ai eu beau regarder dans  les magazines de mode, à chaque fois c'est la même chose et les sacs mis en avant coûtent minimum 200euros... Comme si nous étudiantes on avait 200 ou 300 euros à mettre dans un sac en paille de créateur? Je me suis donc attelée à une petite recherche sur le web pour trouver des cabas en paille pas trop cher. Et autant vous en faire profiter! Cela va du panier le plus classique (1), au panier rond artisanal (2) ou celui de chez Posse vu partout sur Instagram (9), aux paniers un petit peu plus customisés (4, 5, 6 et 7) et au panier mou (10) de chez Monoprix.

Personnellement, comme j'ai une préférence pour les grands sacs qui permettent de caser à peu près toute notre vie dedans, j'hésite entre le premier et le dernier de cette petite liste! Et vous? 










eight | nine | ten 

#Mon Blabla : Les éventails de la Maison Duvelleroy

samedi 3 juin 2017




L'autre jour je suis passée voir une amie qui travaille au sein de la maison Duvelleroy, qui fabrique des éventails depuis 1827 à Paris.  Étant passionnée par la mode des 17e et 18e siècles, j'ai toujours trouvé que les éventails étaient de magnifiques accessoires. J'étais donc très curieuse de voir une boutique d'éventails "modernes" ou du moins que l'on puisse porter aujourd'hui. Il est vrai qu'à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, les éventails ont eu moins de succès dans les tenues féminines. L'histoire de la Maison est d'ailleurs passionnante et je vous invite à y jeter un œil ici. Ce sont  Raphaëlle de Panafieu et Eloïse Gilles qui décident de faire ressusciter l'art de l'éventail en s'associant avec l'héritier de la Maison Duvelleroy.


 

J'ai tout de suite eu un gros coup de cœur pour la devanture d'un superbe jaune vif qui se démarque de toute la rue. Ce jaune est en réalité la couleur de la Maison que l'on retrouve un petit peu partout, notamment sur les boîtes d'éventails. La boutique respire le parfait mélange d'histoire et de modernité, rendant l'endroit particulièrement agréable.

 

J'ai ainsi découvert qu'il y avait plusieurs types d'éventails et des centaines de manières de faire un éventails, selon les matières utilisées mais aussi différents style, c'est-à-dire en prêt-à-porter ou des éventails dits de haute couture. J'ai appris également que la Maison travaillait avec d'autres maisons pour des événements et fabriquait à cette occasion des éventails publicitaires en édition limitée et personnalisés.

Les éventails sur les présentoirs portaient de magnifiques plumes multicolores, ou étaient plus sobre, des motifs plus graphiques sur de la toile de coton ou même unis sur du cuir. Les premiers prix commencent à environ 40 euros puis s'envolent lorsqu'il s'agit d'éventails haute couture. Il y en a vraiment pour tous les goûts, certains aux plumes ou motifs très féminins et d'autres plus sobres qui iraient très bien pour des hommes.En plus des éventails, la Maison produit des "couronnes" de plumes, comme celle que j'essaie sur la photo et des couronnes plus minimalistes, en fer doré qui se porte sur l'arrière de la tête. Je n'avais jamais rien vu de tel et j'ai adoré cette originalité.

Personnellement j'ai eu deux coups de coeur, l'éventail qui fait référence au célèbre roman de Margaret Mitchell Gone with the wind et dont le film fait partie de mon Top 10 et l'éventail minimaliste Oui! que je trouve très mignon. En bref une boutique qui vaut le coup d'oeil pour son charme et son originalité mais aussi parce qu'à ma connaissance c'est la seule marque spécialisée sur les éventails aujourd'hui  à Paris et qui porte un héritage historique et un véritable patrimoine matériel dans l'histoire de la mode.














Et en bonus, histoire de ne pas faire n'importe quoi, petit cours de langage de l'éventail! 

 

[Je précise que cet article n'est pas sponsorisé, je souhaitais simplement vous parler d'une boutique que j'ai appréciée et qui mérite d'être beaucoup plus connue. ]