Top Social

#Culture & Chill : Films et séries de la semaine

jeudi 4 juillet 2019

Ce sont des articles que j'aime beaucoup faire, commenter les derniers films/séries que j'ai vus ces jours derniers. Comme c'était la Fête du Cinéma, j'en ai profité en allant presque tous les soirs voir un film ! Et vous, vous êtes allés voir quoi ? 

Netflix / OCS :
Big Little Lies : J'ai commencé cette série avec un peu de retard je l'avoue, il y a deux mois. J'ai tout de suite accroché à l'histoire, au décor de l'Australie et à la bande-son. Le casting est excellent également et c'est un plaisir de voir toutes ces actrices réunies. La fin de la saison 1 m'a fait sauter au plafond ! D'autant plus que la saison 2 voit arriver Meryl Streep, que j'adore et que je trouve fascinante.
Conclusion :  Un petit rendez-vous série agréable avec de bonnes actrices et une trame bien ficelée.

Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile : Un film Netflix par Joe Berlinger sorti tout récemment parle de la vie de Ted Bundy et retrace son histoire avec Elizabeth Kloepfer. Étant très intéressée par les enquêtes criminelles et la psychologie des tueurs en série, j'avais déjà regarde le reportage en plusieurs épisodes sur Ted Bundy, l'un des plus terribles serial killers des USA (disponible également sur Netflix). Les deux acteurs principaux, Zac Efron et Lily Collins, m'ont complètement convaincue pour ces deux rôles très difficile. J'ai trouvé que le film était très bien documenté, avec de nombreuses archives et films d'époque et d'autres sources littéraires comme le propre livre d'Elizabeth Kloepfer.
Conclusion : Un très bon film pour tous ceux qui s'intéresse à la psychologie, à la criminologie et à l'histoire des USA. Je l'ai fait regarder à ma mère, psychologue et travaillant également dans le domaine des expertises criminelles qui l'a beaucoup aimé également. Je vous conseille en complément le documentaire Netflix.



Au cinéma :

Tolkien : Le film que j'attendais le plus en 2019 ! Autant dire que ma sœur et moi, grande fan du Seigneur des Anneaux et de l'univers de Tolkien, n'avons pas été déçues. Ce film est une pépite, du pur british, qui nous invite à un voyage dans le temps et dans l'imaginaire. On découvre l'enfance de John Ronald Tolkien, qui bien que romancée et simplifiée, relate la relation qu'il avait avec sa mère et les épreuves qu'a du endurer le jeune Tolkien. Les décors sont sublimes, puisque la majeure partie de l'action se passe à Oxford, lieu qui a fortement influencé la vie et l'œuvre de l'auteur. Les costumes sont divins et d'un réalisme incroyable. Enfin, les acteurs sont très touchants, notamment Nicholas Hoult et Lily Collins, que je découvre ces derniers temps ( Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile de Joe Berlinger , Fantine dans Les Misérables)
J'ai vu pourtant que les critiques étaient assez mauvaises dans la presse et il semble même que la famille Tolkien n'ait pas donné son accord pour ce film (ce qui explique peut-être le peu de publicités qu'on aura vu au sujet du film) ! Il met pourtant en valeur l'écrivain et ne lui porte pas préjudice...alors peut-être est-ce parce que l'histoire est trop simplifiée ? Pourtant il s'agit bien de cinéma et pas d'un documentaire. Évidemment, il est impossible de résumer la vie d'un génie littéraire et philologue en seulement 2 heures, mais ce biopic essaye de transmettre, avec succès je trouve, un peu de l'âme de Tolkien à ses fans.
Conclusion : J'ai adoré et je recommande le film aux fans de Tolkien et de l'Angleterre, en précisant qu'il s'agit d'un film et non d'un documentaire, il ne faut pas être trop pointilleux sur tous les détails...

Noureev : Deuxième soirée de la fête du Cinéma, je suis allée voir ce Noureev : Le Corbeau blanc avec une amie/collègue aussi passionnée de danse que moi (sûrement plus d'ailleurs) ! Je connaissais Noureev pour être allée plusieurs fois au CNCS (Centre National du Costume de Scène) à Moulins, qui conserve une collection d'objets et de costumes du danseur. Cependant je savais peu de choses de lui et de son histoire. Le film, dirigé par Ralph Fiennes que l'on ne présente plus, est très axé sur la jeunesse de l'artiste, son éducation à la danse et son arrivée -définitive- en France. Toute l'histoire est très marquée par la Guerre Froide puisque Rudolf naît en URSS en 1938 et que l'histoire va jusqu'en 1961, au moment où celui-ci demande l'asile politique.
J'ai trouvé ce film très poétique et original par sa façon de raconter son histoire, avec de nombreux flashbacks sur sa petite enfance en Russie. J'ai trouvé les acteurs très bons, même si le choix d'Adèle Exarchopoulos pour le rôle de Claire Saint ne m'a absolument pas convaincue. Ralph Fiennes en revanche était excellent –comme d'habitude– et très touchant tandis que Oleg Ivenko, l'acteur principal et très bon danseur m'a paru être un bon choix –bien qu'un peu agaçant parfois mais j'imagine que Noureev avait ce côté arrogant –. L'acteur est à moitié serbe, d'où sa passion pour la Russie et sa maîtrise de la langue russe.
J'ai un peu moins apprécié la façon de filmer, très souvent en gros plans, même pendant les scènes de danse. J'aurais aimé voir Noureev danser plus souvent.
Conclusion : Ce n'est pas vraiment un film sur la danse mais vraiment un début de biographie de Noureev, très marqué par la politique des années 1960. Si le personnage vous intéresse, je vous conseille de voir ce film (en VO) !

Yesterday : Un film feel good british à souhait, comme on les aime ! En revanche, j'ai découvert que le scénario du film était littéralement copié sur la BD du dessinateur français David Blot intitulée Yesterday en 2011... ! L'auteur a mis en ligne gratuitement sa BD afin que chacun puisse la lire depuis son ordinateur. Affaire à suivre donc.
Pour ce qui est du film, j'ai beaucoup aimé car cela parle de musique et qu'on entend les chansons des Beatles du début à la fin. L'histoire est originale, drôle et rafraichissante. Lily James, que j'ai beaucoup d'ordinaire, m'a parue un peu terne et nous avons eu l'impression qu'elle joue finalement tous ses rôles de la même manière. J'aurais aimé la voir sous un jour nouveau. J'ai découvert aussi Himesh Patel que je ne connaissais pas et que j'ai trouvé parfait pour ce rôle. Ed Sheeran –qui ne me fait ni chaud ni froid– ajoute une note d'auto-dérision sympathique.
Conclusion : Un film mignon et frais, avec de la bonne musique. La fin en revanche était un peu facile et presque décevante.



#cultureandchill
Post Comment
Enregistrer un commentaire