Top Social

#Mon Blabla Paris : 10 Conseils pour trouver un appartement à Paris

lundi 1 juillet 2019


Bientôt trois ans que j'habite à Paris. J'ai aujourd'hui la satisfaction d'avoir un super job, des amis à Paris et un appartement deux pièces comme j'en rêvais (en vivant à Paris, il faut apprendre à revoir ses "rêves") ! 
Pour la petite histoire, l'année dernière j'ai du quitter l'appartement dans lequel j'étais, j'avais six mois pour trouver quelque chose. Certains diront "laaaaarge". Détrompez-vous, pour trouver un appartement à Paris il faut remonter ses manches et ne pas connaître la peur – j'exagère un peu –.
Je n'ai pas une expérience longue comme le bras mais plusieurs de mes amis me posent des questions – j'ai du me plaindre un peu trop fort pendant mes recherches, on se retrouve entre galériens –, je me suis dit que l'idéal serait de poster quelque chose ici.

Voici mes humbles conseils : 

1 – Mettez vous d'accord avec vous-même d'abord, et avec votre garant, sur l'objet de vos recherches. Quelles sont les qualités dont doit absolument bénéficier votre futur appartement ? Quel loyer maximum pouvez-vous vous permettre pour vivre convenablement ? Dans quel secteur souhaitez-vous être ? Intra-muros ou proche banlieue ? Il faut pouvoir donner ces indications en 3 mots à vos amis par exemple "Rive gauche, 800 euros, avec un local à vélo" ou "Banlieue, 15 minutes de Paris en transport, 600 euros".

2 – Faites une étude de marché avec un premier tour sur internet et épluchez les annonces pour voir si vos recherches ont un sens. Cela vous ferait perdre du temps si votre quête ne correspondait pas au marché, ou alors vous devriez attendre d'avoir un gros coup de chance. Si vous voyez que vous êtes large, tant mieux, sinon réajustez votre objectif.

3 – Téléchargez toutes les applications ou enregistrez vos recherches sur plusieurs plateformes. Oui oui, la quête d'un appartement à Paris c'est une guerre sur tous les fronts. Si vous vous concentrez sur une seule plate-forme, comme le Bon Coin, vous risquez d'attendre longtemps pour trouver la perle rare.  J'ai utilisé pour ma part : le bon coin, gens de confiance, pap.fr et d'autres sites mais ces trois-ci sont les principaux. Cela vous fera aussi gagner du temps pour ne pas retaper le descriptif de vos recherches sur ces sites.
Par exemple : L'application LouerAgile est aussi très pratique – mais risque de vous rendre zinzin– puisqu'on vous envoie des notifications directement sur l'app Messenger avec les dernières annonces publiées sur toutes les plateformes possibles. LouerAgile enregistre vos recherches et cherche pour vous, pendant que vous êtes au travail ou que vous dormez (entre deux visites, pas le temps de lambiner ! ).

4 – Restez méfiants. Les propriétaires à Paris se croient absolument tout permis et vous demandent des listes interminables de documents pour vous et votre garant. Si vous ne vous sentez pas en confiance, fuyez. Il y a aussi de fausses annonces sur internet, si l'appartement semble "trop beau pour être vrai", que le prix est trop peu élevé ou quelque chose de louche de ce genre...n'envoyez pas vos informations. D'ailleurs, il est largement préférable de donner le dossier à une personne que vous rencontrez lors d'une visite qu'avant une visite, sans voir à qui vous donnez ce dossier.
Warning : Certains propriétaires demandent même des cautions sur le loyer avant même que vous n'ayez fait une visite ou l'état des lieux d'entrée. Vous avez 90% de chances de donner des sous et de ne jamais les revoir (l'appartement non plus d'ailleurs) donc ne faites jamais ça.

5 – Ayez toujours votre dossier préparé sous le coude : il y a des documents que tous les propriétaires demandent systématiquement, "la base de la base" pour votre dossier et celui de votre ou vos garant(s). J'avais un dossier PDF pour moi et un pour mon père (que je tenais à jour au fil des longs mois de recherche aha quelle tristesse)
Un dossier doit au minimum contenir : 
– une photocopie de pièce d'identité, 
– vos trois derniers relevés de salaire, 
– un justificatif de domicile, 
– votre contrat de travail, 
– vos trois dernières quittances de loyer, 
– votre dernière relevé d'impôts. 
+ Idem pour votre garant.
Après il y a des documents bonus comme une lettre de motivation (oui oui vous avez bien lu), ou une lettre de recommandation de votre ancien propriétaire. Je connais même quelqu'un dont le père a du demander une lettre à son patron, l'assurant qu'il ne comptait pas le licencier. On marche sur la tête à Paris.

6 – Avoir un garant : Si vous êtes étudiant, sachez que vous avez plus de chances d'être sélectionné par le propriétaire, même devant des jeunes actifs en CDI. Un salarié est considéré comme solvable, puisqu'il gagne un salaire, il n'a donc pas besoin de son garant et un propriétaire ne peut pas forcer le garant à payer pour quelqu'un qui est logiquement solvable. Un étudiant en revanche n'est pas solvable et a tout intérêt d'avoir un garant. 
La logique veut que votre garant est souvent votre parent et ce parent gagne souvent plus que vous, jeune actif, le salaire du garant de l'étudiant prime donc sur celui du jeune actif. C'est la conclusion à laquelle je suis parvenue, après avoir compris que les appartements que je n'avais pas eus avaient été loués à des étudiants (très rageant sur le coup).
Pour ceux qui ne peuvent pas avoir de garant facilement pour telle ou telle raison : sachez que vous pouvez demander de l'aide auprès de votre banque ou d'agences spécialisées, comme Garantme, Youse ou encore vous pouvez demander une garantie Visale (je ne suis pas experte mais je sais que cela existe).

7 – Revoir ses priorités et ne pas avoir de trop grandes espérances si cela tarde à fonctionner : vous n'allez sans doute pas tomber sur la perle rare du premier coup. Il faut absolument faire des concessions. Fixez-vous deux ou trois goals principaux concernant l'appartement : la localisation, la superficie, meublé/non meublé....

8 – Mais...ne pas accepter de vivre quelque part où vous ne vous sentez pas bien, ou dans un logement vétuste. Être bien chez soi est trop important. Réfléchissez à ce qui vous semble le plus important pour votre bien être et n'allez pas visiter les appartements dans lesquels vous savez que vous ne serez pas bien (manque de lumière, manque de sécurité, voisins impossibles...).

9 – En parler autour de vous un maximum : dès que je rencontrais une nouvelle personne, j'oubliais toutes les règles de bienséance et demandait directement à mon interlocuteur s'il ne connaissait personne avec un appartement à louer. Insupportable la nana me direz-vous, et vous aurez raison. Quoiqu'il en soit, je suis convaincue que la meilleure façon de trouver un appart' est le bouche à oreille et les amis d'amis, les réseaux sociaux...

10 – Rester zen : votre futur appartement existe, là, quelque part. Il n'est pas bien loin et il ne faut pas se décourager. Difficile à dire étant donné que j'étais moi-même super déprimée/découragée/blasée/ et révoltée aussi un peu il faut le dire par ces visites et par l'abus total des propriétaires parisiens.


Voilà pour mes petits conseils, certains semblent logiques, d'autres vous paraitront peut-être utiles dans vos recherches. Du moins, je l'espère ! Bon courage pour la saison des recherches, j'espère que vous serez bien logé(e)s pour votre rentrée 2019 !



Post Comment
Enregistrer un commentaire